/ A la une L’Olympique Lyonnais reçoit le deuxième prix du championnat des pelouses BKT (saison 2019-2020)

26 octobre

Dimanche 25 octobre, l’Olympique Lyonnais s’est vu remettre le deuxième prix du championnat des pelouses BKT (saison 2019-2020), à l’occasion de la 8ème journée de championnat face à l’AS Monaco.

 

Avec une moyenne de 17,82/20, la pelouse du Groupama Stadium se place en deuxième position de cette compétition sur la saison 19/20. Cette récompense, remise à Emmanuel Bonningue, chargé de la supervision de l’ensemble des pelouses, aussi appelé « Ground manager », a récompensé le travail accompli par l’équipe de jardiniers œuvrant sur les terrains au quotidien tout au long de la saison.

 

C’est en 2013 que le championnat des pelouses BKT a vu le jour pour la première fois. Il a pour objectif d’inciter les clubs de Ligue 1 à améliorer les conditions de pratique de jeu en proposant les meilleures pelouses possibles. Un pari réussi puisque depuis sa création, une réelle amélioration a été constatée sur l’entretien des pelouses des stades en France.

 

La pelouse du club recevant est évaluée à chaque rencontre par l’arbitre central, le réalisateur TV, les capitaines des 2 équipes et les 2 coachs. A la fin du match, chaque partie donne à la pelouse une note selon les critères qui lui sont attribués. L’arbitre central doit être attentif à la trajectoire du ballon au sol, la souplesse du sol ou encore la qualité des appuis des joueurs. Le réalisateur TV quant à lui, se concentre plutôt sur la couleur de la pelouse, la densité du terrain (présence de zones abîmées, rapiécées, …) et le dessin de tonte.

En savoir plus sur le métier de Ground Manager 

Les pelouses des terrains de football sont soumises à rude épreuve, entre les matchs, les aléas climatiques (sécheresse, pluviométrie excessive, neige, grêle etc.), les événements qui peuvent se dérouler dans les stades (concerts, festivals, matchs de rugby etc.), mais aussi en raison de l’apparition de nouvelles maladies. C’est pourquoi le métier de « Ground Manager » a pris une importance capitale afin de contrôler, vérifier, quotidiennement l’état de l’ensemble des terrains et d’intervenir auprès du personnel et/ou des entreprises prestataires pour apporter les éventuelles corrections nécessaires.

 

Au Groupama Stadium, la principale mission d’Emmanuel Bonningue est de maintenir les pelouses des 8 terrains de football en parfait état avec des conditions climatiques très variables d’un jour à l’autre (1 terrain représente 7 140 m2). En effet, une pelouse ne doit pas être traitée de la même manière quand il fait chaud ou lorsqu’il gèle. Le changement climatique représente à lui seul un vrai défi.

 

Une pelouse sportive pour la pratique du sport professionnel doit être jouable dans toutes les conditions climatiques. Elle doit être de bonne densité et d’une bonne homogénéité pour avoir un ballon bien porté sans faux rebonds. Elle doit être tondue à la même hauteur sur l’ensemble du terrain (entre 24 et 28 millimètres) pour avoir un rendu uniforme, et avoir une belle couleur verte et brillante.

 

 

« Nous sommes très heureux d’être sur le podium. Ce trophée récompense le travail de toute l’équipe de jardiniers ! Il n’y a pas un secret mais plusieurs secrets. Une excellente connaissance des terrains sur lesquels on officie, une capacité à s’adapter aux différentes situations, qu’elles soient climatiques, environnementales ou événementielles en observant quotidiennement l’évolution des terrains. Il est aussi nécessaire d’être à l’écoute des acteurs qui utilisent les pelouses. Il faut être passionné par ce métier, c’est finalement le premier secret ! »

Emmanuel Bonningue