/ A la une OL LE MUSÉE : Entrez dans les coulisses !

15 octobre

Que se passe-t-il lorsque les lumières s’éteignent ou que les matchs et saisons se terminent ? Le Musée se met à jour. Explications…

 

Après chaque rencontre disputée par les garçons ou par les filles, toutes les nouvelles apparitions, réalisations ou passes décisives sont intégrées, manuellement, dans la nuit, pour que la base de données soit en permanence enrichie et à jour pour tous les visiteurs.

 

Mais, plusieurs fois dans la saison, le Musée doit opérer un changement en profondeur : nouvelles licences de joueurs ou de joueuses, nouveaux internationaux, nouveaux pays représentés au sein du club, nouveaux trophées et nouveaux objets à identifier, conserver ou, pour certains d’entre eux, à exposer…

 

Débutons par la fresque des licences qui fait l’admiration de toutes les nouvelles recrues. Tous les joueurs et joueuses qui ont porté le maillot de l’OL, au moins une minute, lors d’un match officiel, sont classés par ordre chronologique. Chaque saison, de nombreuses licences doivent être modifiées, au gré des arrivées et des départs des effectifs professionnels. Rien ne peut être réalisé par avance, puisque chaque licence est numérotée en fonction de la date du premier match disputé. L’impression des licences puis leurs poses ont lieu deux à trois fois par an.
Dernièrement, Sinaly Diomande est devenu le 542ème joueur de l’Histoire de l’OL et Vicki Becho la 144ème joueuse.

 

Rejoignons ensuite le mur des internationaux qui permet d’observer toutes celles et tous ceux qui ont joué à l’OL et ont été internationaux. En ce début de saison, plusieurs nouveaux pays sont apparus : le Zimbabwe (Tino Kadewere), l’Islande (Sara Bjork Gunnardotir), l’Australie (Ellie Carpenter) ou l’Espagne (Lola Gallardo).

  

 

Retrouvons la section OL OF FAME. Ces quatre tableaux (les dix plus fidèles et dix meilleurs buteurs chez les hommes et chez les femmes) nécessitent une impression lourde et complexe. C’est la raison pour laquelle le changement n’a lieu qu’une fois par an, en toute fin de saison. Si les chiffres évoluent quasiment de manière hebdomadaire chez les filles, le tableau d’honneur des garçons a connu, en cette saison 2019/2020, une évolution majeure : Anthony Lopes a intégré le Top 10 des joueurs ayant le plus évolué en match officiel avec l’OL. C’est une empreinte immense. Qui ira concurrencer, à l’avenir, Fleury Di Nallo et ses 222 buts (le plus proche aujourd’hui est Memphis avec 58 buts) ? Qui jouera plus que Serge Chiesa et ses 542 matchs sous le maillot lyonnais (Hors Lopes, le plus proche est Maxwel Cornet avec 218 apparitions) ?

Au-delà de ces changements graphiques nombreux, le musée profite des trêves internationales pour enrichir les animations audiovisuelles : carte d’Europe recensant tous les matchs européens des hommes et des femmes, top buts permettant de revoir, saison après saison, sur grand écran dédié, tous les beaux moments du club, etc… 

 

 

« Nous devons être attentifs, au quotidien, pour qu’à l’avenir chaque match, chaque histoire, chaque carrière puissent être racontés et partagés avec une très grande précision. »

Stéphane BENAS, Secrétaire Général adjoint OL

« Suivre l’histoire du club est une mission essentielle pour qu’elle vive et que ses valeurs se transmettent. »

Catherine SAUGEY, Responsable opérationnelle du Musée de l’OL

Le Musée évolue en permanence au fil de l’histoire du club ! Venez découvrir ce lieu labellisé à plusieurs reprises et reconnu comme étant une des meilleures expériences parmi les attractions de la métropole Lyonnaise.

OL Le Musée vous accueille actuellement les samedis de 10h à 19h et les dimanches de 10h à 18h
Et 7 jours / 7 pendant les vacances scolaires de 10h à 19h.